Cornucopiae

Les carnets d’hypothèses sont un excellent moyen de se constituer un réseau. J’ai ainsi été contacté par une tout nouveau groupe de « jeunes » seiziémistes : Cornucopiae (la corne d’abondance).

Je vous conseille vivement d’aller jeter un coup d’oeil à tout ce que fait ce groupe. Petit tour d’horizon de leurs activités :

CHOREA : un séminaire pour doctorants seiziémistes, pluridisciplinaire. C’est l’occasion d’échanger avec d’autres doctorants sur l’état de ses recherches et par la même occasion de connaître un peu mieux le seizième en sortant de nos disciplines strictes.Je devrais participer à une session sur les thèmes des marges. Les préfaces de Gryphe rentrent tout à fait dans ce thème.

LE CARAVAGE, "Jeune garçon portant une corbeille de fruits", (détail), 1593-1594, Galleria Borghese, Rome (source : Web Gallery of Arts).

ECHO : des liens vers des enregistrements audios d’émissions radio, de conférences ou encore de lectures

LE VERGER : une revue bi-annuelle pour l’instant. Le premier numéro va sortir en décembre. Les articles seront accessibles en ligne depuis le site web. Le premier numéro est consacré à Rabelais et le second, pour lequel un appel à article a été lancé dernièrement, s’intéressera au thème de la libéralité.

MERCURII TALARIA : un fil d’actualités sur les parutions, bourses, appels à communication, conférences…mais aussi sur les événements culturels : concerts, expositions…C’est extrêmement utile et n’hésitez pas à leur envoyer des informations pour compléter ces actualités dans vos domaines.

Leurs projets ne s’arrêtent pas là, Cornucopiae voudrait aussi proposer des supports de cours pour les collèges et les lycées sur les textes du seizième. Je trouve que c’est une très bonne idée.

Pour ma part, je vais proposer dans cette association une rapide introduction à la bibliographie matérielle. J’espère pouvoir proposer aussi des ateliers utiles aux doctorants et chercheurs sur les logiciels de bibliographie, pourquoi pas sur le Cléo, HAL…et la diffusion des textes scientifiques. Bref, utiliser mes connaissances de bibliothécaire.

Si vous êtes intéressés, vous pouvez contacter Cornucopiae via leur site web.

Par ailleurs, je suis assez intéressée par savoir si en tant que chercheurs, ou en tant que spécialistes d’une discipline ou d’un siècle, vous faites partie d’association de ce type. N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour m’en dire plus

Raphaëlle